Vous pouvez librement écrire des billets sur le forum, mais écrire des articles sur le site demande ensuite une validation par les membres du bureau.

Forum

    • Paddle
    • Demain matin 10h sortie paddle au départ de la plage de la Verne à La Seyne. Selon les conditions, initation vague ou ballade...
    • il y a 11 mois 3 semaines

 

 

Les sections




Nous apprenons le dramatique décès de notre ami Patrick Ricaud vendredi 10 octobre.

Alors qu’il naviguait à l’Almanare Patrick a été violemment percuté par un kitesurfer, malgré les secours de planchistes et de kitesurfeurs, le choc lui aura été fatal.

Toute l’équipe de BCB Windsurf est extrêmement affectée par ce drame et nos pensées vont vers sa famille a qui nous apportons tout notre soutient.
 



Plus d'infos avec varmatin.com :

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Triste ciel samedi en fin d'après-midi sur la plage de l'Almanarre. Planchistes et kite surfeurs ont plié leur matériel et rendu la baie au fort vent d'est qui s'est levé sur le secteur depuis plusieurs heures. Des conditions idéales pour les amateurs de sports de voile sur ce spot, l'un des plus célèbres de France.

Pourtant un drame venait de se dérouler, un drame que d'aucuns pressentaient depuis plusieurs mois. Une collision s'est produite vers 16 heures entre un kitesurf et une planche à voile. En quelques secondes, plus vite que le vent, le planchiste s'est retrouvé à la mer, secoué par le choc.

Le kitesurfeur, lui, a passé son chemin.

Non loin, un ami de la victime, sur une planche également, se précipite pour le secourir, lui sort la tête de l'eau.

Mais c'est aussi un kite surfeur qui file donner l'alerte sur la plage.

Un jeune habitué de l'Almanarre, sollicite alors un semi-rigide et s'empresse d'aller secourir les deux planchistes au milieu de la baie.

La suite de l'histoire est hélas, presque banale. Arrivée du Smur et des pompiers sur la plage, non loin du Robinson. C'est alors que commencent les longues minutes de réanimation.

À l'écart, les habitués du quartier s'inquiètent, discutent de la difficile cohabitation entre les véliplanchistes et les kitesurfeurs, les jours de bon vent.

Mais pour ce Bandolais, féru de planche à voile depuis plus de trente ans, la partie de plaisir a tourné au drame. Malgré les longs efforts des secouristes, le planchiste, en retraite depuis à peine six mois, a cessé de vivre.

Un ami proche de la victime, attend patiemment le verdict des médecins du Smur, non loin du véhicule de secours : « Pour moi, il n'y a pas de solution. À part l'interdiction, comme à Six-Fours. Mon ami connaissait bien la mer. Il est venu ici à cause du vent d'est. Il n'aurait jamais pris de risques inconsidérés ».

Choqué

Au bord de la plage, Pascal Boulanger, l'un des codirecteurs avec Éric Thiémé et Pierre Trémouille de l'école de planche à voile de l'Almanarre ne veut pas montrer du doigt le kitesurf : « Ce qui me choque le plus, c'est que le mec soit parti, comme ça, sans secourir le véliplanchiste.Ça, ça me choque vraiment, je ne comprends pas. Les sportifs ne réagissent pas comme ça».

Alors le débat ne fait que commencer : faut-il instaurer des règles plus sévères, ou interdire ce sport, synonyme aussi de liberté et de plaisir pour ceux qui le pratiquent ? Ou alors délivrer un permis de kitesurf ?

Après les doutes, les souffrances et les questions, il s'agit maintenant d'apporter... les bonnes réponses!

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

A la lecture de Var-matin de samedi, un kitesurfeur s'est présenté au commissariat d'Hyères. C'est lui qui serait à l'origine de la collision mortelle, mais ne se doutait pas de la gravité du choc. 

L'homme a expliqué, par ailleurs, aux policiers qu'il avait participé au sauvetage de la victime avec d'autres témoins, avant de laisser faire les secouristes.

Une longue audition a permis aux inspecteurs hyérois de conclure à la thèse accidentelle.

Le kitesurfeur est sorti libre du commissariat.

Pour autant l'enquête se poursuit.

Les suites judiciaires de cet accident n'ont pas été établies.


BCBWindsurf Association multiglisse